Series 6, Watch SE ou Series 3 : laquelle choisir en 2020 ?

Design, puissance, caractéristiques, tarifs : le face à face.

Apple a enrichi son catalogue de deux nouvelles montres connectées en 2020 avec l’Apple Watch Series 6, la plus perfectionnée, et l’Apple Watch SE en offre intermédiaire tout en conservant la Watch Series 3 comme entrée de gamme. Nous vous aidons à y voir plus clair pour bien choisir.
Vous êtes technophiles ou soucieux de votre santé, alors choisissez la Watch Series 6. Sinon, la Watch SE fera grandement l’affaire. Et puis il y a la Series 3 que l’on conseillerait uniquement si vous souhaitez plus petit. La Rédaction

Series 6, Watch SE ou Series 3 : design et personnalisation

Autant dire les choses simplement. Esthétiquement, la Series 6 et la SE sont parfaitement identiques. Mensurations, boitier, bouton, taille d’écran, tout est similaire. Ce n’est donc pas sur ce terrain que l’on pourra les départager. On a donc affaire à l’excellent design introduit à partir de la Series 4. Il avait permis d’agrandir la taille du boîtier — 40 ou 44 millimètres, contre 38 et 42 — et de l’affiner. Les deux Watch sont légères à porter, faciles à glisser sous une manche, étanches à 50m et surtout, personnalisables à l’envie.
A ce jeu de personnalisation, l’Apple Watch Series 6 s’impose puisqu’elle est disponible en beaucoup plus de finitions que la SE. Boitier aluminium, acier inoxydable ou titane (bye bye la céramique) avec l’arrivée de nouveaux coloris Product(RED) et Bleu sur la finition alu et un OR très jaune en acier. De son côté, l’Apple Watch SE n’est proposée qu’avec un boitier aluminium décliné dans les traditionnels Argent, Gris sidéral et Or rose. Plus prémium (et plus chers), les boitiers en titane et en acier inoxydable font preuve d’une meilleure résistance face aux chocs et rayures, d’autant qu’ils sont pourvus d’un écran en cristal de saphir réputé inrayable, là où les autres watch (SE et S3 comprises) sont en verre ionisé.

De son côté, l’Apple Watch Series 3 accuse son grand âge (2017). Elle n’est proposée qu’en deux coloris (Argent et Gris Sidéral) sur un boitier en aluminium plus petit (38 mm ou 42 mm) et plus épais d’1mm par rapport aux dernières venues. L’écran hérite par ailleurs de bordures noires plus épaisses (moins d’espace d’affichage).

Notons en passant que tous les bracelets sont compatibles avec les deux modèles récents — et toutes les précédentes montres Apple, au demeurant.

Series 6, Watch SE ou Series 3 : capteurs santé

Apple mise beaucoup sur les fonctionnalités liées à la santé et au bien-être avec son Apple Watch. Et, en matière de suivi, on peut affirmer que la Series 6 est bien mieux placée que la SE ou que la Series 3. En plus de la possibilité d’effectuer un électrocardiogramme (ECG) en quelques minutes (fonctionnalité disponible depuis la Series 4), elle peut mesurer le taux d’oxygène dans le sang (oxymètre). La mesure s’effectue grâce à des capteurs infrarouges qui vont déterminer la couleur de votre sang et en déduire le taux d’O2. En somme, la montre est susceptible de détecter des soucis liés à l’oxygénation, ce qui paraît important en cette période marquée par l’épidémie de Covid-19, maladie pouvant entraîner une hypoxie.
En face, l’Apple Watch SE ne saura faire qu’une chose : mesurer votre fréquence cardiaque grâce à un capteur optique, ce qui est amplement suffisant pour les adeptes d’une pratique sportive et/ou une surveillance occasionnelle.

Mais la moins bien servie en la matière reste l’Apple Watch Series 3. Elle ne dispose pas de Boussole, de l’altimètre toujours actif, d’un accéléromètre permettant la détection des chutes, mais aussi de l’application Bruit permettant de déterminer si son environnement sonore est néfaste ou non. Son capteur du rythme cardiaque est également un peu moins précis et elle ne propose pas d’option Cellular pour l’utiliser à l’écart du smartphone.

Series 6, Watch SE ou Series 3 : écran Always On

L’écran Retina de l’Apple Watch Series 6 et celui de l’Apple Watch SE sont les mêmes, à un détail près. La plus onéreuse des deux montres bénéficie de la technologie always-on, signifiant qu’elle est toujours allumée (même quand on ne l’utilise pas). Cette fonctionnalité est apparue sur l’Apple Watch Series 5 et a été améliorée depuis : en mode repos, le rétroéclairage gagne en puissance.
De son côté, l’écran de l’Apple Watch SE sera très souvent noir et s’animera uniquement au moment où on sollicite la montre. Cela lui fait perdre un point de style. Autrement, la définition est la même (324 x 394 pixels pour 40 mm, 368 x 448 pixels pour 44 mm ; 364 ppp), tout comme la luminosité (1000 nits) et le type de dalle OLED LTPO.

L’écran de la Series 3 est 30% plus petit que celui des Series 6 et SE pour une apparence moins borderless (plus de bordures noires) et avec une définition de 272 x 340 pixels pour la 38 mm et de 312 x 390 pixels pour la 42 mm. Pas d’option Always-On non plus mais une dalle OLED toute aussi lumineuse (1000 nits) avec la technologie Force Touch.

Series 6, Watch SE ou Series 3 : performances et autonomie

Comme on pouvait s’y attendre, l’Apple Watch Series 6 hérite d’une nouvelle puce maison, la SiP 6, tandis que l’Apple Watch SE reprend la S5 à la Series 5 de l’année passée et la Series 3 conserve la S3 de sa génération. Sur le papier, les performances sont à l’avantage de la Series 6 (Apple annonce 20% de puissance supplémentaire par rapport à la S5), mais est-ce bien pertinent pour une montre dotée d’applications très bien optimisées et peu gourmandes ? Pas nécessairement. Comme à chaque génération, Apple s’oblige à concevoir un processeur inédit pour justifier la commercialisation d’un nouveau produit et propulser de nouvelles fonctionnalités mais en l’état, la Watch SE est parfaitement capable de naviguer à travers toutes les fonctions sans latence. En revanche, attendez-vous à quelques limitations légères sur la Series 3, notamment face aux nouvelles fonctions et applications de Watch OS 7. A prendre en compte aussi que la Series 3 est basée sur le Bluetooth 4.2 quand les deux autres intègrent le Bluetooth 5.0 plus fiable.
Sur le terrain de l’autonomie, les trois montres avancent le même chiffre : jusqu’à 18 heures. Là où la Watch Series 6 prend légèrement l’avantage, c’est sur le temps de charge : 1h30 pour la Series 6 contre 2 heures pour la Watch SE et la Series 3. Ça peut faire la différence si vous la retirez en journée pour bénéficier du suivi Sommeil de Watch OS 7. Par contre, pour une charge la nuit, les 30 minutes d’écart ne changeront rien.

L’Apple Watch Series 6 dispose par ailleurs d’une puce supplémentaire, la puce U1, déjà présente dans les iPhone depuis 2019. À quoi sert-elle ? Elle utilise des signaux radio ultra-large bande (UWB) pour améliorer la communication à courte portée. Moins sujette aux interférences que le Bluetooth, elle permet en outre de localiser avec précision les objets qui l’utilisent. Sur les iPhone, elle peut être utilisée pour AirDrop (partage de fichiers) ou encore CarKey (déverrouillage et démarrage d’une voiture). La dernière fonction se prêtera bien à une montre. La Series 6 est aussi la première montre à gérer le WiFi 5 Ghz, bien utile dans les environnement encombrés.

Series 6, Watch SE ou Series 3 : les tarifs

Comme énoncé plus haut, l’Apple Watch Series 6, l’Apple Watch SE et l’Apple Watch Series 3 ne représentent pas la même gamme, la première succédant à la Series 5 est érigée au titre de haut de gamme tandis que les autres représentent respectivement le milieu de gamme et l’entrée de gamme. Apple va en effet piocher dans la nomenclature des iPhone pour proposer une montre SE au rapport performance/prix intéressant et c’est plutôt bienvenu car à un tarif débutant à 299 euros (40 mm, GPS), la Watch SE apparait comme abordable. C’est toujours un prix Apple mais un peu plus raisonnable par rapport à ce qu’il fallait débourser les autres années pour profiter de telles fonctionnalités. La Watch 3 et son prix d’appel de 219 euros est la moins chère de toutes mais vu le petit fossé entre les générations, elle reste un peu onéreuse à notre goût.
Car quand on fait le bilan, l’Apple Watch SE ressemble de très près à la Series 6 avec seulement quelques attributs en moins (écran toujours allumé, ECG et oxymètre). C’est peu quand on met 130 euros supplémentaires en jeu. De même, seulement 80 euros séparent la SE (GPS) 40 mm de la Series 3 38 mm. A ce niveau de prix et vu l’écart technologique, ce n’est pas suffisant pour conseiller la Series 3 en 2020.