Sélectionner une page

Histoire de l’iPhone

Dévoilé en janvier 2007 par Steve Jobs, CEO d’Apple Computer, l’iPhone a parcouru depuis lors un chemin considérable, collectionnant les (r)évolutions dans des univers qui vont bien au-delà de la téléphonie mobile. Cet appareil est maintenant considéré comme le produit high-tech le plus influent de sa génération, mais d’où vient-il et comment est-il né dans l’imaginaire de son concepteur ?

Techniquement, l’iPhone n’est pas le tout premier smartphone de l’histoire. Il s’impose malgré tout comme la locomotive du marché du téléphone intelligent et révolutionne notre manière d’interagir avec la technologie, la culture, l’image… Découvrez les grandes évolutions qui ont émaillé sa carrière à travers chaque génération et à l’aube de son millésime 2018.

iPhone : plus qu’un concept, une révolution

Souvenez-vous. Le 9 janvier 2007 à la MacWorld Expo de San Francisco, Steve Jobs se présente sur scène, triomphant, et annonce une révolution dans le monde du téléphone mobile. Il n’hésite pas à se moquer des « smart devices » actuels comme le Motorola MotoQ, l’agenda électronique Palm avec son stylet ringard ou le mythique Blackberry et ses innombrables touches en plastique.

Et c’est de cette manière qu’il introduit l’écran tactile capacitif multipoint, LA grande innovation de l’iPhone. Cet écran offre la possibilité d’interagir avec l’image à travers une interface tactile intuitive permettant d’utiliser deux doigts simultanément et onze au maximum. A savoir que cette interface a d’abord été initiée sur l’iPod Touch lancé en septembre 2007, avant la sortie du téléphone en novembre (en France).

Les fonctions principales

Baladeur numérique

Comme les iPod avant lui, l’iPhone est capable de stocker et de lire des fichiers au format multimédia (musique, livre audio, podcast, vidéo, film, photographie). L’interface a beaucoup évolué au fil des versions de iOS (le système d’exploitation propre à l’iPhone et l’iPad), changeant de design et créant une liaison directe avec l’iTunes Store. L’application iPod est divisée en deux applications lors de la mise à jour iOS 5 en 2011 : Musique et Vidéos.

Téléphone mobile

Trois applications sont dédiées à cette fonction : Téléphone, Messages et Contacts. L’iPhone permet de passer des appels (en visioconférence FaceTime à partir de l’iPhone 4), d’accéder à son répertoire et d’envoyer des SMS. Ce dernier poste a lui aussi été révolutionné par l’interface tactile et dit adieu au langage T9 des téléphones avec touches numériques. Autre avancée, la représentation graphique de la boîte de messagerie vocale va grandement faciliter la gestion des messages vocaux.

Appareil photo

Présent dès la première mouture, l’appareil photo a lui aussi grandement évolué au fil des générations. Dès l’iPhone 3GS, il passe à 3 mégapixels et réalise des clips vidéo. Il gagne des modes Rafale, Ralenti (Slow Motion), Panorama, photos animées ou un second capteur à l’arrière (pour les iPhone Plus). L’application dédiée permet également de réaliser des retouches, des mises en scènes, des annotations, etc.

Assistant personnel

À l’image du Palm – référence de l’assistant personnel à l’époque – l’iPhone permet d’organiser son carnet d’adresses, d’envoyer et de lire ses e-mails, de naviguer sur Internet mais aussi d’accéder à des gadgets comme la météo, la boussole, la bourse ou l’horloge (minuterie). A cela s’ajoute l’assistant vocal Siri intégré à partir de l’iPhone 4s.

iPhone, les origines : comment est né le premier iPhone ?

Avant de partager le quotidien de plusieurs millions de personnes à travers le monde, l’iPhone n’était qu’un concept qui trottait dans la tête de Steve Jobs, et ce depuis le début des années 1990. À cette époque déjà, alors que l’ingénieur avait quitté Apple pour fonder sa propre entreprise NeXT, il éprouvait un grand intérêt pour les écrans tactiles et plus précisément pour les ordinateurs sous forme de tablette. Il imagine en 1993 un ordinateur que l’on pourrait piloter du bout des doigts, le Newton MessagePad, lequel était déjà « tout écran ».

Mais c’est au milieu des années 2000, lorsque Jobs voit débarquer des téléphones mobiles qui stockent de la musique et capturent des photos et des vidéos, qu’il décide de se lancer sérieusement sur le marché. Après avoir brièvement envisagé de racheter Motorola, Apple se contente de passer un accord avec le fabricant de mobiles, ce qui débouche sur le ROKR E1 en 2005, premier téléphone à utiliser iTunes. Peu convaincu par le produit, Steve Jobs abandonne rapidement cette voie et se consacre au développement de son propre appareil. Un iPod-Phone, exploitant la roue centrale du baladeur numérique, est d’abord envisagé mais vite mis de côté au profit d’un autre projet bien plus ambitieux : une mini tablette tactile multifonctions.

L’Apple iPhone à travers les âges : focus sur 10 ans d’évolution

2007 – L’iPhone (2G/Edge): un pas vers le tout-en-un
Le tout premier iPhone affiche un écran de 3.5 pouces et un design jamais vu pour un téléphone mobile. Il se connecte au réseau Edge ou au mieux en 2G et intègre un capteur photo de 2 Mpx à l’arrière. « Internet tient désormais dans votre poche » déclarait fièrement Steve Jobs à l’époque.

2008 – iPhone 3G : le vrai bouleversement
Avec l’arrivée de la 3G et d’une puce GPS, l’iPhone 3G donne une nouvelle dimension à la navigation Internet, plus rapide et intuitive. L’appareil est désormais bombé à l’arrière et accueille l’AppStore. L’arrivée de la bibliothèque d’applications bouleverse non seulement la façon de concevoir les services et les logiciels mais va aussi démultiplier les fonctions de l’appareil, véritable couteau suisse moderne. À sa sortie, 500 applications étaient disponibles en téléchargement. On en compte plus de 2 millions à présent.

2009 – iPhone 3Gs : plus rapide
Pas de changement radical pour cet iPhone 3Gs mais un boost en performances, en capacité (de 16 Go à 32 Go de mémoire) et en autonomie. L’appareil photo passe à 3 Mpx avec fonction vidéo.

2010 – iPhone 4 : un premier renouveau
Exit les courbes, l’iPhone 4 est plus structuré avec des arrêtes saillantes mais aussi plus raffiné, habillé de verre sur les deux faces et d’acier pour le cadre. L’écran conserve ses dimensions, mais il est désormais Retina et de bien meilleure définition (960 × 640 px contre 480 × 320 px). Cette génération marque l’arrivée d’un capteur de 5 Mpx, d’un flash LED et d’une caméra en façade (0,3 Mpx) pour les selfies et la vidéo. À savoir que ce modèle souffre d’un mauvais positionnement des antennes qui occasionne des coupures intempestives du signal.

2011 – iPhone 4s : Siri vous répond
Dans la droite lignée de l’iPhone 4, le 4s corrige évidemment le problème d’antenne et ajoute une caméra de 8 Mpx, capable de filmer en Full HD ainsi qu’une capacité de stockage de 64 Go. L’appareil s’offre aussi une fonctionnalité supplémentaire : l’assistant vocal Siri.

2012 – iPhone 5 : nouvelles dimensions et arrivée de la 4G
Plus long, fin et léger, l’iPhone 5 intègre un écran de 4 pouces (10,1 cm) et une rangée supplémentaire d’applis. Un nouveau port de recharge fait son apparition : le Lightning. L’iPhone améliore également sa caméra en façade (1,2 Mpx) et lance une nouvelle fonctionnalité avec les appels entre iPhone/iPod et iPad via FaceTime. Il embarque également la norme LTE de connexion ultra-rapide proche de notre 4G actuelle.

2013 – iPhone 5c et 5s : le prix ou le Touch ID
C’est la première fois qu’Apple présente deux nouveautés en même temps. D’un côté, l’iPhone 5c, sorte de déclinaison du 5 en couleurs et en plastique, compatible avec le réseau 4G français. De l’autre, l’iPhone 5s qui s’est gardé toutes les nouveautés pour lui dont le Touch ID, le scanner d’empreintes digitales, une nouvelle puce pour de meilleures performances mais aussi un capteur photo qui gagne plusieurs modes (Ralenti, double flash True Tone, Rafale, ouverture f/2.2), sans oublier un nouveau coloris qui va faire fureur : l’or.

2014 – iPhone 6 et 6 Plus : double capteur photo
Une nouvelle ère pour l’iPhone qui retrouve un design plus arrondi, mais aussi plus fin et définitivement plus grand. Pour récupérer des parts de marché à Samsung, spécialiste des phablettes (téléphone grand format), la marque à la pomme va proposer deux tailles : l’iPhone 6 avec un écran Retina HD de 4,7 pouces et l’iPhone 6 Plus et ses 5,5 pouces. Outre le design, la 6ème génération s’offre une nouvelle puce ainsi qu’un capteur photo avec mise au point Focus Pixel et panorama jusqu’à 43 Mpx. La version « Plus » se distingue par l’ajout d’un second capteur à l’arrière et d’un stabilisateur d’image sur l’objectif grand angle.

2015 – iPhone 6s, 6s Plus et iPhone SE : place à la 4K et au 3D Touch
Point de révolution pour le 6s et le 6s Plus mais l’ajout d’une fonctionnalité précieuse : le 3D Touch. L’écran de l’iPhone est désormais sensible à la pression, ce qui permet de rajouter quelques options pour chaque appli. La vidéo en 4K native signe son arrivée et, à l’époque des selfies, la caméra avant fait un bond (5 Mpx) tandis que la caméra arrière passe à 12 Mpx et crée des photos animées Live Photos. Un nouveau coloris tendance fait son apparition : l’or rose. Quelques mois plus tard, Apple présente l’iPhone SE qui reprend le boitier du 5s avec la technologie du 6s.

2016 – iPhone 7 et 7 Plus : à l’épreuve de l’eau à l’arrière

Très attendu, le renouveau esthétique n’est pas présent sur cette nouvelle génération. Il est surtout question de gain en puissance et en autonomie. Ses autres arguments tiennent dans l’étanchéité (norme IP67) et la disparition de la prise jack (casque) mais aussi dans l’arrivée d’un stockage de 256 Go.

2017 – iPhone 8 et 8 Plus : la recharge sans fil, enfin !
Les iPhone 8 et 8 Plus ressemblent comme deux gouttes d’eau au 7 et 7 Plus même si l’aluminium a laissé sa place au verre sur l’arrière. Ce nouveau matériau développé par Corning laisse désormais passer les ondes pour permette un chargement sans fil par induction (Qi). Quelques évolutions sont observées à l’intérieur avec l’arrivée de deux haut-parleurs stéréo, d’une nouvelle puce A11 Bionic et de capteurs photos retravaillés. Côté vidéo, Apple a annoncé la possibilité de prendre des vidéos en 4K @60FPS ou 240 FPS en 1080p avec l’arrivée de la réalité augmentée.

iPhone X « Ten » : le renouveau ?
Dévoilé dans la foulée des 8 et 8 Plus, l’iPhone X (prononcer dix) s’est gardé la plus grande évolution : l’écran Super Retina (OLED) de 5,8 pouces qui recouvre toute la surface du téléphone. Cela engendre la disparition du mythique bouton « Home » et découle sur une nouvelle manipulation à apprivoiser. Pour ses 10 ans, Apple offre aussi à son smartphone anniversaire la reconnaissance faciale Face ID.

iPhone 9, SE 2… les spéculations pour le cru 2018

Comme chaque année, les spéculations autour de la prochaine génération d’iPhone vont bon train. Déjà, la toile s’interroge sur la dénomination du nouveau venu : 9 ou 11 ? Certains annoncent tout simplement l’abandon des chiffres pour revenir à un nom plus sobre à l’image des derniers iPad : iPhone. Celui-ci prendrait la suite des 8 et 8 Plus.

En parallèle, Apple conserverait sa gamme X et lui prêterait un écran encore plus grand avec possiblement 3 capteurs photos.

L’arrivée d’un nouvel iPhone SE, deux ans après sa sortie, est une piste qui revient aussi régulièrement. Logiquement plus abordable que les autres nouveautés, il devrait bénéficier de la charge sans-fil